Les mets traditionnels du Venezuela : de l’arepa au pabellón criollo, un voyage culinaire

Découvrez les saveurs du Venezuela à travers ses mets traditionnels, de l’incontournable arepa au délicieux pabellón criollo. Laissez-vous entraîner dans un voyage culinaire riche en goûts et en couleurs.

L’arepa, l’emblème de la cuisine vénézuélienne

L’arepa est sans aucun doute le plat le plus emblématique du Venezuela. Cette galette de maïs, d’apparence simple et modeste, est pourtant un véritable concentré de saveurs et de textures. Elle est préparée à base de farine de maïs pré-cuit, d’eau et de sel. La pâte obtenue est ensuite façonnée en galettes rondes et cuites sur une plaque chauffante appelée budare.

Mais ce qui fait la particularité de l’arepa, c’est sa garniture. En effet, cette galette peut être fourrée avec une multitude d’ingrédients selon les goûts et les envies : fromage, jambon, poulet, légumes… Les possibilités sont infinies ! Parmi les garnitures les plus populaires, on retrouve la reina pepiada, à base d’avocat, de poulet et de mayonnaise ; ou le pelón, une préparation à base de viande effilochée.

Le pabellón criollo, plat national du Venezuela

Le pabellón criollo est considéré comme le plat national du Venezuela. Il est composé de plusieurs éléments qui représentent la diversité culturelle et culinaire du pays. On y trouve du riz, des haricots noirs, de la viande effilochée et des tranches de banane plantain frites. Chaque ingrédient est préparé séparément avant d’être rassemblé dans l’assiette pour former un ensemble harmonieux et savoureux.

A lire aussi  La route du café en Colombie : un voyage aromatique inoubliable

La viande effilochée, appelée carne mechada, est un élément clé du pabellón criollo. Elle est généralement préparée à base de bœuf, longuement mijoté avec des oignons, des poivrons, de l’ail et des tomates jusqu’à ce qu’il soit tendre et facile à effilocher. Les haricots noirs quant à eux, sont cuits avec des épices et parfois du lard ou du chorizo pour apporter une saveur supplémentaire.

Le cachapa, une autre spécialité à base de maïs

Le cachapa est un autre plat traditionnel vénézuélien à base de maïs. Il s’agit d’une crêpe épaisse et moelleuse préparée avec du maïs frais râpé mélangé à du lait, du sucre et un peu de farine. La pâte obtenue est ensuite cuite sur une plaque chauffante jusqu’à ce qu’elle soit bien dorée.

Le cachapa est souvent servi avec du queso de mano, un fromage frais et doux typique du Venezuela. Il peut également être garni de jambon, de viande effilochée ou de légumes selon les préférences. Le cachapa est généralement dégusté au petit-déjeuner ou en guise de collation.

Les tequeños, des bouchées croustillantes et fondantes

Les tequeños sont des bâtonnets de pâte feuilletée farcis au fromage et frits jusqu’à ce qu’ils soient bien croustillants. Ces petites bouchées sont très populaires dans tout le Venezuela et sont souvent servies lors des réceptions et des fêtes.

La pâte feuilletée qui entoure le fromage est préparée à base de farine, de beurre, d’eau et de sel. Après avoir été étalée, elle est découpée en bandes qui sont ensuite enroulées autour du fromage pour former les tequeños. Une fois frits, ces derniers sont généralement accompagnés d’une sauce pour les tremper, comme la guasacaca, une sauce à base d’avocat, d’ail et de coriandre.

A lire aussi  L'art urbain de Bogotá : plongée au cœur des fresques colorées de la capitale colombienne

En résumé, la cuisine vénézuélienne regorge de plats traditionnels savoureux et variés. Que ce soit l’incontournable arepa, le plat national qu’est le pabellón criollo, la délicieuse cachapa ou encore les irrésistibles tequeños, chaque met vous invite à un voyage culinaire à la découverte des saveurs du Venezuela.